Contact |

Fin des années quatre-vingt

Le Liban brûlait ses dernières ressources dans sa bataille finale pour l’indépendance, la souveraineté et la liberté.
Le général Michel Aoun, chef du gouvernement libanais, allait assister à la chute du rideau de la manière la plus dramatique, l'invasion militaire de la dernière région inoccupée et libre du Liban.
L’assaut final a été mené par l'armée syrienne avec l'appui et l'assistance de tant de dirigeants (leaders) locaux et États étrangers, soucieux de protéger « l'intérêt et l'indépendance du Liban ».
Jour après jour, nos rêves d'indépendance, de souveraineté et de liberté ont été en train de disparaître car nous étions désespérément en train de voir l’inévitable se produire à tout moment.
Quand tous nos sacrifices semblent avoir été en vain et lorsque l'espoir semble avoir renoncé à la conscience collective libanaise, un groupe de jeunes libanais vivants à Paris a appelé le Général Aoun, qui était encore à Baabda et a proposé de créer une structure de soutien dédiée à la cause libanaise libre.
Ils ont demandé quel serait pour lui le meilleur nom qui représenterait son travail et son engagement, sans aucune hésitation, il a immédiatement répondu: « Rassemblement pour le Liban ».
C’est à ce moment précis, que la vision première et la règle de conduite a été fixée pour ce qui sera connu quelques années plus tard, par le mouvement patriotique libre.
En effet, il n'y aura pas de liberté si les libanais ne se rallient pas pour leur pays et même, le Liban n’existera plus si les gens perdent leur liberté.
Le Courant patriotique libre (CPL) est devenu le prolongement de ce long voyage rempli de luttes incessantes dans lequel le général Michel Aoun et ses partisans ont embarqué. De la perte de l'indépendance à la guerre, suivie par l'exil de la souveraineté, au retour de la liberté et maintenant en tant que parti politique, le Mouvement patriotique libre se manifeste dans une prise de conscience, de tous les dangers et les conditions qui menacent le Liban, cette petite nation. Par sa conduite pionnière, humaniste et courageuse, le Mouvement patriotique libre s’est opposé à l'occupation nationale et internationale du Liban, il a fait de nombreux sacrifices, tout en défendant l'indépendance du Liban, la souveraineté, la liberté, et surtout, la dignité de son «grand peuple».
En tant que parti politique, le Mouvement patriotique libre vise à renouveler la vie politique au Liban sur les bases du savoir, l'éthique, la progressivité et l'émancipation de l'individu libanais. Le Parti s'est engagé à travailler sous la bannière du changement et la réforme selon les principes suivants:

Dans les Principes

Le Courant patriotique libre déclare:

1. La croyance que l'individu est une valeur intrinsèque et que les gens naissent égaux et meurent égaux, ayant les mêmes droits, la liberté et la dignité, et sont capables d’avoir des avis, des orientations et des croyances variés.
2. Son attachement à la Déclaration universelle des droits de l'homme et de toutes les chartes et conventions internationales pertinentes, dont les valeurs et les principes agiront en tant que lignes directrices aux objectifs du Parti et de ses programmes.
3. Son intransigeance dans la croyance que le Liban est un Etat souverain, une entité libre et indépendante fondée sur un pacte social approuvé par la libre volonté de ses habitants.
4. Son affirmation que le Liban est une expérience humaine caractéristique, en vertu de son pluralisme, de l'interaction intellectuelle et l'ouverture aux civilisations, et en raison de son expérience démocratique avant-gardiste dans le monde arabe.
5. Son respect pour la Constitution libanaise comme une charte de gouvernance au Liban, dans sa pratique, son interprétation, et sa ratification.
6. Son adhésion à l'ouverture du Liban et à son interaction avec son environnement arabe et le monde, de telle manière à ne pas entrer en conflit avec le sentiment d'appartenance nationale et à condition que les Libanais seront une étendue du Liban dans les pays étrangers et non pas une étendue étrangère à l'intérieur du Liban.
7. Sa conviction que les hommes et les femmes sont égaux en droits et en obligations (engagements), puisque les femmes sont des partenaires fondamentaux dans l'édification de la société et dans la prise de la décision politique.

Dans les Objectifs

Le CPL aspire à:

1.Garantir la souveraineté de l'État libanais et son indépendance et préserver son existence.
2. Construire une nation de droit fondée sur l'égalité, la justice, la solidarité sociale, l'égalité des chances et le maintien d'un système judiciaire équitable, puisque ce dernier est un véritable critère impartial pour la consolidation de la justice et de la démocratie.
3. établir la démocratie comme un système de gouvernement et un mode de vie en garantissant le respect des libertés et des droits fondamentaux du citoyen.
4. Instaurer une culture de citoyenneté dans le but de réaliser l'égalité entre les Libanais; adopter une loi discrétionnaire civile du statut personnel, et séparer la politique de la religion afin de faciliter l’établissement d'un Etat laïc.
5. Protéger la famille parce qu'elle constitue le noyau de la société et de la nation.
6. Éliminer toutes les distinctions juridiques et sociales entre les hommes et les femmes et promouvoir l'égalité par la pratique sur la base de compétence et d'aptitude.
7. Soutenir la jeunesse avec persévérance et promouvoir leur rôle dans le développement de la société et dans la stimulation de la vie politique.
8. permettre à la diaspora libanaise d'exercer leurs droits politiques au Liban à partir de leurs pays d'expansion et de renforcer le lien avec leur patrie.
9. Diffuser une culture politique qui libère les Libanais d'une mentalité de tutelle et de supplication et développer leur sens de la critique.
10. Respecter le système économique libre et l'initiative personnelle dans les limites de la dignité humaine, le bien-être et les principes de justice sociale.
11. Promouvoir des fonctions institutionnelles, sur la base de la compétence et la mise en œuvre du principe de la responsabilité et la responsabilité financière.
12. Protéger et préserver les ressources environnementales pour un environnement sain est un droit naturel et intrinsèque de la personne et une partie de l'existence humaine.
13. Rendre l'éducation accessible à tous les Libanais, propager le patrimoine libanais, développer tous les secteurs et encourager la maîtrise des compétences, des sciences et des arts, de telle manière à répondre aux besoins de la société et les exigences de l'âge.
14. Propager la culture de la paix, du dialogue et de la démocratie.


Ajouter aux favoris - Nous contacter - Tous droits réservés @ Tayyar-Intishar 2015