Contact |

Hezbollah: L’Arabie est complice dans chaque goutte de sang qui a coulé en 2006

07-04-2016

Al Manar

Le vice-président du Conseil exécutif du Hezbollah au Liban-sud, Cheikh Nabil Qaouk a affirmé que "la suspension de la diffusion d’alManar ne sauvera point l’Arabie-saoudite de sa défaite au Yémen ni ne lui compensera son échec en Syrie".

S’exprimant au cours d’une cérémonie de deuil organisée dans la ville de Saida, en l’honneur du martyr Mohammed Khodor alKabech, un combattant sunnite qui combattait dans les rangs de la Résistance islamique en Syrie , cheikh Qaouk s'est dit persuadé que cette mesure ne rétablira jamais l’image noircie du régime saoudien après ses massacres au Yémen.

"D’ailleurs, le régime des Saoud ne tardera pas à constater que son agression contre la résistance est une aventure perdante et mal calculée. Les prochains jours prouveront qu’il s’est trompé dans ses calculs, en fait les Saoud ont apporté à eux-mêmes la honte et le scandale, ils ne récolteront que déception", a-t-il ajouté.

Cheikh Qaouk a souligné que « la suspension d’al Manar ne changera pas les positions du Hezbollah ni n’affectera sa détermination et sa volonté . Il s’agit d’un nouveau défi pour la Résistance, sauf qu’elle triomphera inévitablement et elle restera au premier rang dans la défense de la cause palestinienne et dans la protection du Liban face aux menaces israélienne ou takfiriste et ce malgré les pressions politique, militaire, sécuritaire et médiatique ».

Et d’ajouter : «il est inconcevable de voir que celui qui est chargé de la gestion des affaires de deux lieux sacro-saints de la Mecque nourrisse des relations avec l'entité sioniste. Or, tout comme la normalisation entre les groupes takfiristes avec Israël est un grave péché, il en est de même de la normalisation des relations entre le régime saoudien et les Israéliens voir il est plus grave », révélant que « la coordination entre les deux parties datent depuis des années, voire plus de 13 000 camions ont récemment transité par le port de Haïfa et d’Ashdod en destination de l'Arabie Saoudite sans compter le soutien d'Israël à l'aviation saoudienne dans ses raids contre le Yémen ».

Et de poursuivre : « quand l'entité sioniste a pleuré l’ancien chef du Mossad Meir Darran , elle a évoqué ses plus importants exploits historiques notamment les assassinats commis dans des pays arabes mais surtout elle a mentionné ses réunions avec des responsables saoudiens", indiquant que « ce genre d’informations ne nous surprend guère car les armes saoudiennes n’ont jamais soutenu la résistance contre Israël ni n'ont constitué une quelconque menace contre Israël . La Résistance a libéré le pays en l'an 2000 et a vaincu la guerre de 2006 contre l'ennemi israélien grâce aux armes iraniennes et syriennes ».

Cheikh Qaouk a conclu : « la décision unilatérale prise par le régime saoudien pour faire face à la résistance ne nous surprend pas, car ce régime visait auparavant la résistance indirectement, à travers ses outils à l’intérieur du pays, il est complice dans chaque goutte de sang qui a coulé en Juillet 2006 , dans la prolongation de la guerre , dans la destruction de la banlieue. Aujourd’hui, il affronte la résistance directement après avoir qualifié le Hezbollah de terroriste, mais aussi en menaçant les Libanais de leur priver de leur gain de vie et en tentant de violer leur dignité ".


Ajouter aux favoris - Nous contacter - Tous droits réservés @ Tayyar-Intishar 2015