Contact |

Arabie: l’entreprise de Saad Hariri ne paie plus ses employés dont des français

25-02-2016

Médias

En Arabie saoudite, la deuxième plus grande entreprise de BTP du royaume, Saudi Oger, ne paie plus ses 56 000 employés depuis cinq mois, a révélé le site de la radio française Radio France Internationale (rfi).

Cette société fondée par l’ancien Premier ministre saoudo-libanais Rafic Hariri, tué en 2005, est depuis dirigée par son fils Saad.

Selon des employés du groupe, cités par rfi, la mauvaise gestion serait la cause de cette faillite annoncée.

De nombreux employés français risquent d’en pâtir.

Rfi cite le cas de Valérie, mère de quatre enfants et dont le mari travaille chez Saudi Oger depuis 12 ans. Elle avoue que leur « carte bancaire a été boquée » et qu’ils ne peuvent plus retirer d’argent. Sans compter qu’ils ne peuvent «plus remplir le frigo. Et les dettes s’accumulent ».

Un autre cas, Patrick père de famille travaille pour cette entreprise depuis 20 ans. Il compte ainsi que de nombreux Français quitter l'Arabie saoudite.

La société ne paie plus le logement, les frais de scolarité, ni les billets d'avion pour rentrer en France, indique la radio française.
De nombreux salariés ne disposent plus de permis de séjour et de travail.

Une intervention de l’ambassadeur de France, Bertrand Besancenot, auprès de Hariri s’est clôturée par une promesse non écrite, selon laquelle les employés seront payés régulièrement en mars prochain.

Outre les salariés, des entreprises et des sous-traitants français accusent des milliards de Saudi riyals de retard.


Ajouter aux favoris - Nous contacter - Tous droits réservés @ Tayyar-Intishar 2015