Contact |

Le gaz du Liban contre l’implantation des Palestiniens!

06-02-2016

Al Manar

Un haut responsable de la diplomatie américaine, chargé du dossier palestinien, a placé les Palestiniens réfugiés au Liban devant quatre choix, dans le cadre d’un accord final sur les deux Etats en Palestine occupée.

Les propos du responsable US, rapportés de sources palestiniennes, stipulent qu’ "un nombre minime de Palestiniens rentreront dans les territoires occupés, un autre nombre aussi minime rejoindront la Cisjordanie occupée, la majeure partie sera accueillie par les pays européens et le Canada, et une dernière partie sera implantée au Liban" !

Selon le journal libanais al-Akhbar, citant des sources « sécuritaires » palestiniennes, « les occidentaux ont informé plusieurs parties libanaises que le Liban ne sera autorisé à extraire son gaz maritime avant la résolution du dossier des réfugiés palestiniens, et l’implantation d’un nombre d’eux ».

Parmi les personnes informées figurent l’ancien président Amine Gemayel et des ministres du Courant Patriotique Libre, révèlent ces mêmes sources.

Ces révélations s’inscrivent dans le même cadre de la crise qui frappe l’agence de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, l'UNRWA.

Après que les pays donateurs ont manqué à leurs responsabilités de financement de ladite agence, les débats se multiplient dans le Congrès américain pour adopter une résolution sur le gel de financement de l’UNRWA, voire son annulation !

De plus, les pays contributeurs comptent transférer les Palestiniens au Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés(UNHCR) et leur payer des indemnisations, tout comme aux juifs ayant quitté les pays arabes et colonisé la Palestine.

Pendant ce temps, plusieurs sources palestiniennes confirment que le Liban a reçu de nombreuses offres financières pour prendre en charge la question des réfugiés palestiniens.

Mais le président de la commission du dialogue libano-palestinien Hassan Mneimneh, assure que « cette idée est hors-question, que l’Etat libanais ne l’acceptera point puisque les réfugiés palestiniens relèvent de la responsabilité de la communauté internationale, et que la seule issue à ce dossier est le retour des Palestiniens à leur patrie ».

Contactés par al-Akhbar, le représentant du mouvement de la résistance palestinienne le jihad islamique, Abou Imad Rifaï, et son homologue du Hamas Ali Baraka ont pointé de doigt le « Congrès américain qui œuvre chaque année pour annuler l’UNRWA, mettre fin au droit au retour et rendre service à Israël ».


Ajouter aux favoris - Nous contacter - Tous droits réservés @ Tayyar-Intishar 2015