Contact |

Raid israélien contre Damas: 9 martyrs dont Samir Kantar

20-12-2015

Al Manar

Le Hezbollah a annoncé le martyre du doyen des détenus libanais libérés des geôles israéliennes, Samir Kantar, dans un raid israélien visant un bâtiment résidentiel dans la ville de Jaramana, au sud de Damas.

Selon le correspondant d’AlManar, huit citoyens syriens figurent parmi les martyrs. Les services de secours tentent d’évacuer les martyrs des décombres du bâtiment démoli.

Selon des sources médiatiques citées par la chaine panarabe AlMayadeen, deux avions de l'armée de l'air israélienne ont pénétré samedi soir l'espace aérien syrien et ont tiré quatre missiles de longue portée contre le bâtiment de six étages.

Il est à noter que les miliciens takfiristes présents à Jaramana sont connus pour leurs liens avec les services de renseignements israéliens.

Le Hezbollah a publié le communiqué suivant :

Les avions de l’ennemi sioniste ont visé samedi vers 22h15 un bâtiment résidentiel dans la ville de Jaramana dans le rif de Damas. Le doyen des détenus libanais libérés des geôles israéliennes, le Moujahed Samir Kantar, et plusieurs autres citoyens syriens sont tombés en martyre.

Que Dieu accorde sa miséricorde à notre cher martyr et à tous les martyrs et les accueillent dans son vaste paradis aux cotés des prophètes et des saints.

Condoléance des factions de résistance palestinienne

Les factions de résistance palestinienne, dont Fateh Intifada, le jihad islamique, le Hamas, les brigades AlQassam ont condamné l’assassinat par l'ennemi israélien de Kantar et présenté leurs condoléances pour le martyre d'un des grands militants de la cause palestinienne.

Tension israélienne en attendant la réaction de sayed Nasrallah

En réaction, les médias israéliens se sont félicités du meurtre de Kantar. Cependant au niveau officiel, les dirigeants israéliens ont comme d’habitude opté pour le silence.

Pour le général israélien à la retraite Yaakov Amidror, en ne clamant aucune responsabilité, « Israël » réduit les possibilités de représailles.

Toutefois, dit-il, "s'il a été neutralisé par quelqu'un, c'est une bonne nouvelle pour Israël" car "Samir Kantar jouait un rôle-pivot dans les efforts du Hezbollah pour lancer de nouvelles attaques depuis le plateau du Golan" occupé par « Israël ».

Leurs médias évoquent une tension israélienne en attendant la réaction du secrétaire général du Hezbollah sur cet assassinat.

"Israël" l’accuse de superviser les attaques dans le Golan

En 2008, le martyr Kantar a été libéré, après avoir purgé 29 ans dans les prisons israéliennes en échange des cadavres de deux soldats israéliens capturés par le Hezbollah en juillet 2006.

Au moment de sa libération, Kantar a raconté qu’un de ses geôliers l’avait dit : « Dieu ne créera pas l’homme qui te libérera de cette prison ». Et de poursuivre : « Mais je lui dis aujourd’hui, que Dieu a crée des milliers d’hommes… », faisait allusion aux combattants de la résistance.

La menace d'une frappe israélienne visant Kantar planait depuis plusieurs mois, les dirigeants israéliens l’accusent de superviser les attaques de la Résistance visant à libérer le Golan syrien des forces d’occupation israéliennes.

Samir Kantar avait été condamné en 1980 à une peine de prison à perpétuité en raison d’une attaque anti-israélienne dans la colonie de Nahariya. 6 Israéliens, dont un savant nucléaire avaient été tués et 10 autres blessés suite à cette attaque qui a eu lieu le 22 avril 1979. Il avait alors 17 ans.

Agé de 54 ans, Kantar était père d'un enfant de quatre ans né après son mariage en 2009 avec une journaliste libanaise.

Les funérailles du martyr Kantar auront lieu lundi vers 15h00 heure locale dans la banlieue sud de Beyrouth, où il sera inhumé dans le cimetière d’AlHawraa Zeinab, dédiée aux martyrs de la Résistance.


Ajouter aux favoris - Nous contacter - Tous droits réservés @ Tayyar-Intishar 2015