Contact |

Nous ne permettrons pas qu’aboutisse le plan qui vise à désespérer les Libanais pour les contraindre à accepter n’importe quelle solution

13-08-2015

Traduit par Tayyar-Intishar - CPL

Au terme d’une réunion extraordinaire du bloc du changement et de la réforme, le Général Michel Aoun a invité les partisans et les sympathisants du Courant Patriotique Libre à se tenir prêts à voter par la force de leurs pieds, car cette voie est légitime. Le Général Aoun a aussi rappelé que le peuple est la seule source de légitimité, non pas les décisions illégitimes ou anticonstitutionnelles.

Le bloc parlementaire du changement et de la réforme a tenu à Rabieh ce samedi 8 août 2015 une réunion extraordinaire, présidée par son chef de file, le Général Michel Aoun, durant laquelle il a étudié les derniers développements sur la scène locale.

A l’issue de la réunion, le Général Michel Aoun a tenu une conférence de presse dont voici le contenu intégral :

«Le bloc du changement et de la réforme a tenu aujourd’hui une réunion extraordinaire suite aux décisions arbitraires du gouvernement à l’encontre de l’institution militaire, en prolongeant illégitimement le mandat de son commandement.

Le gouvernement s’est rendu coupable aujourd’hui d’un coup d’Etat, qui en vérité a débuté lorsque la chambre des députés s’est autoprorogée et lorsque le Conseil constitutionnel et ses prérogatives ont été neutralisés.

Aujourd’hui, c’est l’institution militaire qui est prise en étau avec le maintien à sa tête d’un commandement inféodé à la classe politique, qui use de prérogatives devenues illégitimes.

Plusieurs journaux ont mis aujourd’hui en lumière une volonté certaine et claire de certaines parties de briser et détruire le Général Aoun… ce sont des affirmations très dangereuses. A ceux qui veulent ma fin, je réponds : si j’étais un marchand endetté vous auriez pu me briser, si j’étais un artisan vous auriez pu fermer mon commerce tout en m’empêchant de vendre mes marchandises, si j’étais propriétaire de complexes touristiques vous auriez pu me les fermer…

Or, les sous-hommes qui disent ces mots, ne savent-ils pas que mon capital n’est autre que mon peuple ?! Seul ce dernier a le pouvoir de donner sa confiance et de la retirer. C’est le peuple qui va les encercler et les faire tomber.

Ces derniers ont volé les caisses de l’Etat et falsifié partout, ils ont commis les pires forfaitures. Je mets au défi les responsables pour mettre sur pied d’un tribunal pour juger les crimes financiers commis contre l’Etat libanais, et qu’on lève l’immunité à tout le monde !

Nous entendons aujourd’hui beaucoup d’accusations, et bien ce tribunal sera l’élément décisif. Que ceux qui nous avons donné de l’argent, qu’ils viennent témoigner contre nous ! Qu’ils parcourent le monde entier, du Pôle Nord au Pôle Sud pour prouver notre implication et nos crimes. Au cas où nous aurions du sang sur les mains, que les victimes viennent nous réclamer justice.

Je tiens à rassurer tout le monde, notre conscience est aussi propre que la neige des Mont Sannine. Nous n’avons pas de collaboration dans notre histoire, pas de sang sur nos consciences et pas d’argent sale dans nos poches.

Nous pouvons formuler des reproches contre tout le monde au sein de l’Etat, cependant personne n’est en mesure de nous reprocher quoi que ce soit. Ils se sont rendus coupables de conspirations odieuses, de vols, et de gaspillages de fonds. Que tout le monde sache qu’une personnalité qui nous accuse aujourd’hui s’est enrichie grâce illégalement avec le trafic des déchets de l’Aéroport de Beyrouth. Il a lancé la mode des profiteurs du commerce des déchets.

Nous avons entendus aujourd’hui un ministre affirmer «ne pas penser que Aoun ira jusqu’à une confrontation avec l’Armée libanaise». Nous sommes désolés pour ce ministre qui ne connait visiblement guère la mission de l’Armée, même si certains souhaitent voir la troupe déployée là où elle ne devrait pas l’être.

Je suis fier d’avoir formé une génération au sein de l’Armée libanaise, dont certains se sont hissés au sommet. Je tiens à donner un éclairage sur les prérogatives et les missions de l’Armée : Notre Armée est nationale, ce n’est pas une Armée de régime, l’Armée nationale ne défend pas le système avec la force, tout comme elle doit prévenir la chute de l’Etat par la force, car le régime libanais peut être sujet à des remaniements et à des changements, toutefois l’Etat et ses institutions sont voués à demeurer.

Aujourd’hui, même l’Etat n’est plus légitime : des députés illégitimes, un commandement militaire illégitime qui ne s’apprête qu’à combattre le peuple… Je dis à ce ministre, n’inverse pas les choses, ce ne sont pas nous qui voulons d’une confrontation avec l’Armée, cependant il n’est pas permis à des soldats et à des gradés de l’Armée libanaise d’aller à la confrontation avec une manifestation pacifique à l’image de la fois dernière, lorsque les rues avaient été fermées aux véhicules afin d’obliger les manifestants à descendre de leurs véhicules et les rendre vulnérables aux coups des militaires !

Nous ne nous défilerons pas face à la troupe, mais fais attention Jean Kahwaji à faire descendre l’Armée contre nous !! Ton rôle et celui de l’Armée est de combattre ceux qui ferment les routes et qui fomentent des problèmes. Est-ce qu’il vous était permis de laisser Jabal Mohsen et Bab Tabaneh s’entreteneur sans bouger le petit doigt ? Est-ce ce qu’il vous était permis de délaisser les axes routier de Ersal en proies au trafique d’armes à destination des terroristes avec pour seule excuse la neutralité du Liban ?!

Est-ce qu’il vous était permis de délaisser Wadi Khaled, Tripoli et d’autres régions libanaises à leur propre sort ? Combien de fois avons-nous demandé au gouvernement et à l’institution militaire de contrecarrer les plans belliqueux de ceux qui implantent la terreur dans ces régions ? A chaque fois, tu restais les bras croisés à attendre un soutien politique. La vérité c’est que tu t’es placé sous la coupe d’un gouvernement qui ne donnait aucun ordre. Pire tu refusais de prendre des décisions, refusant jusqu’à donner l’ordre de protéger une zone frontalière dangereuse en disant «ce n’est pas la peine» !

Tu n’as pas le droit d’envoyer la troupe pour mater une manifestation pacifique qui dénonce la désintégration du pouvoir au Liban, mais aussi le coup d’Etat en cours, dont tu fais partie intégrante ! Tu es en train de politiser l’institution militaire en la mettant illégitimement au service de politiciens. Nous défendons les droits du peuple libanais. Les militaires font partie de ce peuple, et leurs droits sont liés à ceux du peuple.

Ce gouvernement est le gouvernement des ordures, le gouvernement qui empêche les projets de développement sur tout le territoire libanais, le gouvernement qui détourne les événements et lance des accusations contre nous. Nous remercions le journaliste du quotidien libanais Al-Akhbar, Hassan Alaik, qui a révélé aux Libanais à travers son article la vérité sur la crise de l’électricité, et les raisons des obstacles à toute solution.

Nous demandons l’ouverture d’une enquête pour savoir pourquoi le ministre des finances et le conseil des ministres ont fait échouer notre plan pour l’électricité, ainsi que tant d’autres de nos plans et projets pour tous les secteurs. Il devient clair aujourd’hui que «Aoun n’a aucun droit et qu’il convient de le briser et de contrecarrer ses projets pour le pays !».

Nous pouvons aujourd’hui parler d’une trahison au sein de l’Etat, accomplie par nos adversaires politiques. Comment ne peuvent-ils pas être des traîtres alors qu’ils ont eux-mêmes avoué collaborer avec l’étranger afin d’anéantir une force politique nationale saine dont les leitmotivs sont le changement et la réforme et la défense des droits des citoyens libanais ! Absolument rien ne justifie une telle trahison !

Pourquoi veulent-ils casser cette force politique ? Car ce sont des opportunistes, et qui plus est, elle est souveraine, libre et sanctifie la liberté. Elle défend aussi les droits de la patrie et du peuple libanais asphyxié.

Les citoyens ne peuvent même plus sortir car toutes les routes sont fermées, et s’ils souhaitent se promener ils sont fauchés sur le champ par l’odeur nauséabonde des détritus. Ils affirment qu’ils ont des solutions à cette crise, mais ils mentent. Où est la sortie de crise ? Au combien même les déchets de Beyrouth seraient enlevés, où seraient-ils emmenés ? Combien de fois avons-nous élevés la voix ?! Nous élevons la voix depuis plus de quatre ans et nous leur disons comment trouver des solutions à cette crise. Or jusqu’à présent personne ne nous a écoutés.

Aujourd’hui, ils veulent nous faire porter le chapeau de cette crise. Une crise qui a aussi atteint la Montagne sans pour autant qu’elle soit résolue, même s’ils promettent monts et merveilles aux gens afin de gagner du temps.
La trahison est claire et ils auront à y répondre devant la justice. Ils devront également répondre sur leurs vols et leurs déchets. Toute leur histoire est bâtie sur leurs manquements et leur opportunisme acerbe des projets. Nous avons enquêté sur le scandale des autoroutes : il s’est avéré qu’un kilomètre d’autoroute au Liban coûte beaucoup beaucoup plus cher qu’ailleurs dans le monde. Nous pouvons aisément nous imaginer les sommes volées. Celui qui parle de la corruption est en fait le plus grand corrompu, lui et ceux qui le soutienne.

En ce qui concerne le dossier sécuritaire, lorsque nous avons évoqué la situation sécuritaire, nous avons été accusés de racisme car nous avons demandé à contrôler les frontières du Liban car son territoire est exigu et ses ressources limitées. Même les pays qui ont des capacités d’accueil 50 fois plus importantes ont dû procéder à des contrôles des flux. Si on est visionnaires et on peut prédire l’avènement d’un problème, on est taxés de racisme.

En ce qui concerne l’électricité, les réfugiés syriens consomment à eux seuls 300 Mégawatts quotidiennement, ce qui représente environ 3 heures d’électricité par jour et plus du cinquième de l’énergie produite par le Liban. Et malgré cela, nos opposants nous accusent de tous les maux. Qui a mis en place une stratégie globale pour l’électricité ? Et qui a tout fait pour la bloquer ?

Le dossier de l’électricité est à l’image de celui de l’eau. Là aussi la corruption y est totale. Là aussi toutes les stratégies et tous les projets sont combattus. Ils font échouer tous nos projets de développement car ils ne veulent surtout pas nous laisser une chance de réussir.

La situation sécuritaire n’est pas meilleure. Nous entendons chaque jour des cas de meurtres et d’enlèvements, touchant à la fois grands et petits. Pourquoi ce laxisme au niveau sécuritaire ? Pourquoi les tribunaux ne font-ils pas leur travail de façon efficace? La rapidité des procès est nécessaire surtout pour les crimes évidents. Même lorsque le criminel reconnaît son crime, on ne le juge pas.

La corruption touche tous les secteurs vitaux, et englobe de ce fait la nation dans son intégralité, ainsi que la participation au pouvoir et l’équilibre en son sein. C’est pourquoi ce sont les principaux protagonistes du coup d’Etat. Ceux-là même sont les héros des accords de Taëf. Ils ont appliqué ses mauvaises clauses parfaitement bien, et les quelques clauses qui étaient bien ont été mal appliquées sinon pas du tout.

Les Libanais sont aujourd’hui plus que jamais menacés, surtout les Chrétiens. Excusez-nous pour ces propos, mais la vérité c’est que leur sort est semblable à celui des Chrétiens de Ninive. Ainsi, si le Hezbollah n’était pas présent aux frontières pour se défendre, nous défendre et défendre tout le Liban, même ceux qui l’attaquent jour et nuit, les terroristes auraient envahi tout le territoire.

Ceux qui fustigent la Résistance, ne savent-ils pas qu’ils seront les premières victimes des terroristes s’ils envahissaient le pays ? Pourquoi si peu de reconnaissance de leur part pour les sacrifices de la Résistance ?!
Si le Hezbollah est contraint de protéger les frontières du Liban, c’est parce que l’Armée libanaise est sous équipée et que le terrorisme menace fortement nos frontières, alors que dans le même temps les frontières sud menacées pas Israël. Etes-vous avec Israël contre la Résistance ? Soyez courageux et reconnaissez-le ! Vous utilisez tous les prétextes pour attaquer le Hezbollah. Êtes-vous avec les terroristes ? Vos paroles sont à l’opposé de vos intentions et vos pensées.

Assez de tromperies et de mensonges à l’encontre des citoyens, à l’image du champion de la prorogation à la tête de l’Armée qui s’est rendu célèbre à travers les ordures et les dossiers frauduleux. Toujours est-il que d’autres dossiers épineux seront à suivre prochainement … !

Aujourd’hui, j’invite chaque individu au sein du Courant Patriotique Libre et chaque Libanais à descendre manifester lorsque sera venu le moment opportun. Je m’adresse aux partisans du CPL en particulier, et au reste des citoyens de manière générale : chacun de nous doit assumer ses responsabilités.

Notre chemin de croix a duré dix ans et non sept jours. Quand des forces externes s’allient à des forces internes pour nous nuire, le complot est à ce moment là énorme, mis en exécution par la majorité actuelle qui détient la décision.

Tous les libanais sont invités aujourd’hui à s’exprimer. Manifester est un droit constitutionnel car c’est un moyen collectif à la disposition du peuple pour exprimer sa volonté. Si vous avez encore une volonté, vous devez alors défendre vos droits politiques et votre droit à vivre dans un pays propre qui comprend des codes pour la circulation, pour l’eau, pour l’électricité et non pas des rues remplies de déchets, des maisons sans électricité et de l’eau qui se jette inutilement dans la mer alors que les réservoirs d’eau domestiques sont vides.

Notre volonté est de remplir ces réservoirs, de vider les rues de Beyrouth et de l’ensemble des régions de leurs ordures et d’illuminer nos maisons. Nous ferons tout pour empêcher les plans qui visent à appauvrir le peuple libanais et à le pousser vers le désespoir pour le contraindre à accepter n’importe quelle solution !!

Les Libanais sont invités aujourd’hui à exprimer leur mécontentement et voter avec leurs pas. Les pas ont une voix légitime, car le peuple est seul source de toute légitimité et non pas les décisions arbitraires prises pour légaliser des situations illégales.

Vive le Liban


Ajouter aux favoris - Nous contacter - Tous droits réservés @ Tayyar-Intishar 2015