Contact |

Aoun: le gouvernement a passé outre les prérogatives du Président et la Constitution

02-07-2015

ANI

Le chef du bloc parlementaire du Changement et de la Réforme, Michel Aoun, a déclaré ce jeudi, à l'issue d'une réunion extraordinaire de son bloc à Rabieh, que le gouvernement actuel "a gardé les bras croisés devant les péchés, a passé outre les prérogatives du président de la République et n'a pas respecté la Constitution".

"Si la situation reste inchangée, le gouvernement sera considéré comme illégal, ce qui nous donne le droit de s'y opposer", a clamé M. Aoun.

Il a affirmé que certains ministres abusaient de l'autorité que lui confèrent ses fonctions et que la majorité, dont son mandat a été prorogé, poursuivait sa violation de la Constitution et de la loi.

"Il paraît que le gouvernement n'est pas au courant des périls qui guettent la région et le Liban, en commençant par les dangers aux niveaux sécuritaire et financier résultant de l'afflux des réfugiés syriens au Liban jusqu'à l'infiltration du terrorisme takfiri de Qalamoun vers Ersal", a dit M. Aoun.

Et d'ajouter: "nous attendons toujours que le gouvernement applique sa décision relative à la libération du village de Ersal".

M. Aoun a ensuite précisé que le bloc "Changement et Reforme est conscient des dangers qui menacent la présence chrétienne". "C'est pourquoi, ils ne nous laisse pas tenir les rênes du pouvoir", a-t-il martelé.

"Il y aura une explosion si une décision est prise au sein du gouvernement, malgré notre désaccord", a enfin prévenu le général Aoun.


Ajouter aux favoris - Nous contacter - Tous droits réservés @ Tayyar-Intishar 2015