Contact |

Aoun: Ce qui est dit à propos des nominations des chefs militaires, contraire à la réalité et à la loi

28-04-2015

ANI

Le chef du bloc parlementaire "Changement et Réforme", Michel Aoun, a indiqué mardi que tout ce qui est dit à propos des nominations des chefs militaires était sans aucun fondement et contraire à la réalité et aux lois.

Se prononçant au terme de la réunion hebdomadaire du bloc parlementaire à Rabieh, le député a estimé que l'Etat était en voie d'effondrement, puisque la Constitution et les lois ont été sapées.

Il a en outre rappelé que sa partie politique réclamait un président fort, doté d'une grande représentation et qui pourrait constituer une référence pour tous, s'interrogeant sur les tentatives de donner à cette échéance une dimension personnelle.

"Ce qui se déroule à l'heure actuelle ne sont que des tentatives visant à vider le poste de la présidence, de la prise de la décision ainsi que le commandement de l'armée des personnes compétentes. Il y a des personnes compétentes qui sont en mesure de bâtir les institutions. Mais tout ce qui dit est à propos des nominations dans les postes militaires et sécuritaires est illégal et irréel", a-t-il précisé.

"Je n'ai point dit que je voulais le général Chamel Roukoz comme commandant en chef de l'armée. J'ai plutôt dit que je voulais un commandant conformément aux lois", a-t-il ajouté, notant que la question des nominations était indiscutable et que la prorogation des mandats des responsables militaires était interdite.


Ajouter aux favoris - Nous contacter - Tous droits réservés @ Tayyar-Intishar 2015