Contact |

Le RPL participe à l’audition de la CHREDO à l’Assemblée Nationale

22-12-2014

RPL

La Coordination "Chrétiens d'Orient en Danger" (CHREDO), présidée par Patrick Karam, ancien délégué interministériel, a été auditionnée par le Groupe d’Études sur les Chrétiens d'Orient à l’Assemblée Nationale, co-dirigé par les députés Valérie Pécresse et Véronique Besse et créé à la suite du lobbying de la CHREDO.

La délégation de la CHREDO était composée de 33 représentants d’ONG, des différentes communautés chrétiennes d'Orient, de religieux musulmans et des minorités yazidis, et a apporté un éclairage pays par pays (Liban, Syrie, Irak, Égypte, Arménie), notamment sur le vécu des populations sous la menace des terroristes de "l'Etat Islamique EI" et de ses ramifications et a fait part de ses initiatives et de ses propositions.

Patrick Karam a fait le lien avec l'endoctrinement de jeunes français partis faire le "Djihad" en Syrie en démontrant la grave menace que constituent ces groupes armés extrémistes tant sur les populations locales que sur l'occident, et a demandé de mettre en place une politique ferme pour combattre ces mouvements. Il a également présenté la plainte pour crimes contre l’humanité déposée par la CHREDO contre DAESH auprès de la Cour Pénale Internationale et qui concorde avec celle déposée par le ministre des affaires étrangères libanais Monsieur Gebran Bassil.


La délégation du Liban, composée du docteur Antoine Chedid, Président du Rassemblement pour le Liban, Monsieur Rafic Aboufadel, représentant de la rencontre Orthodoxe en France, Monsieur Jawad Hajjar représentant des Melkites, et Monseigneur Raymond Bassil, vicaire général de l’éparchie Maronite de France, a évoqué les menaces que subit le pays des cèdres, actuellement en première ligne face à ces terroristes d'un autre âge qui tentent par tous les moyens militaires de le déstabiliser et d'y incruster la discorde confessionnelle. Ils ont évoqué également les réfugiés syriens au Liban, dénombrés actuellement à près de 1 700 000 personnes sur une population de 4 millions d'habitants, qui commencent à poser de sérieux problèmes et menacent son existence et sa paix civile au vu des risques démographiques, sécuritaires et socio-économiques que cet exode implique.

La délégation a profité de cette audition pour remercier la France pour son engagement à renforcer l'armée libanaise en lui fournissant les armes nécessaires pour combattre ces terroristes et éradiquer leurs menaces.
L’intervention du docteur Chedid portait sur l’élection d'un nouveau président de la République au Liban, dernier poste d'envergure attribué aux chrétiens en Orient. En précisant qu’il s’agit d’une question purement libanaise, il a insisté sur le rôle que la France peut jouer pour aider les libanais à élire à ce poste une personnalité chrétienne forte, représentative de sa communauté pour la rassurer, et capable de guider le pays vers la concorde et la paix.

Pour écouter l’intervention du docteur Antoine Chedid, Président du RPL, cliquer sur ce lien : http://youtu.be/37scZpyzPEo


Ajouter aux favoris - Nous contacter - Tous droits réservés @ Tayyar-Intishar 2015