Contact |

Rencontre à Paris autour des "Chrétiens d'Orient en danger"

27-05-2014

europe-intishar

Le Rassemblement pour le Liban (Courant Patriotique Libre en France) a organisé une conférence, sur le thème “Chrétiens d'Orient : histoire d’un exode permanent”, à la mairie du 16ème arrondissement de Paris. Le film documentaire " Le dernier exode", produit par le Comité Diaspora au CPL a été diffusé au début de la conférence.

Étaient présents : le maire du 16ème arrondissement , député de Paris et ancien ministre Monsieur Claude Goasguen, le directeur adjoint du Bureau des affaires religieuses au ministère des Affaires étrangères M. Yves Teyssier d'Orfeuil, le chargé d'affaires à l'ambassade du Liban à Paris M. Ghady Khoury, le président de la délégation du Liban à l’UNESCO l'ambassadeur de Khalil Karam, le président de la Coordination " Chrétiens d’Orient en danger » M. Patrick Karam, le conseiller et chargé des affaires consulaires à l'ambassade du Liban à Paris M. Walid Minkara, le Consul Mme Magida Karaki, l’exarque patriarcal de l'Église catholique melkite en France et curé de la paroisse Saint Julien le Pauvre à Paris Mgr Charbel Maalouf, le curé de la paroisse Notre- Dame du Liban à Paris Père Fadi Elmir, le prêtre français spécialiste dans le dialogue islamo-chrétien Père Michel Lelong, le représentant du Conseil supérieur islamique chiite libanais en France Sayyed Hassan Hakim, les adjoints au maire du 16ème arrondissement Mme Samia Karam et Mme Valerie Khoury, le président du l’ULCM France Edmond Abdelmassih, des représentants des partis politiques et des associations libanaises en France en plus du Dr Élie Haddad, coordinateur des bureaux d’Europe du comité Intishar du CPL, des journalistes et une grande foule de la diaspora libanaise à Paris.

La conférence a débuté par les hymnes nationaux français et libanais, suivis par un mot d’accueil de Monsieur Goasguen qui a rappelé que les portes de sa municipalité sont toujours ouvertes au RPL et à tous ceux qui défendent les chrétiens d’Orient.
Un discours d’accueil a été prononcé par le président du bureau de Paris Monsieur Maroun Abouchaaya qui a rappelé le rôle du RPL dans l'ouverture envers toutes les composants de la société libanaise et ses représentants en France afin de préserver l'image du Liban et promouvoir la coexistence entre ses communautés. M. Abouchaaya a rappelé le rôle du CPL dans la défense de tous les groupes libanais chaque fois que ce groupe était menacé et c’est dans ce contexte que le CPL est engagé actuellement pour défendre les chrétiens.
Le Docteur Antoine Chedid, président du RPL France, a remercié Monsieur Goasguen pour son accueil et sa participation, espérant pouvoir éveiller la conscience des citoyens et des hommes politiques français sur ce qui se passe au Moyen-Orient et notamment sur ce qui arrive aux chrétiens de cette région, en le remerciant pour son rôle joué à l’Assemblée Nationale quand il interpellait le ministre des affaires étrangères Monsieur Fabius pour le sensibiliser au sort de ces chrétiens massacrés et pourchassés tout en soulignant que la France, pays des droits de l'Homme, ne peut pas rester passive et indifférente devant ces massacres et ces atrocités commises aux portes de l’Europe.

Le Docteur Chedid a rappelé que les chrétiens représentaient, dans les années cinquante, 15-20 % de la population du Moyen-Orient , contre 6-8 % actuellement , et qu’ils ne seront que 2-4% dans 30 ans si l’exode continue, et a souligné que ce film exprime un cri du cœur de chaque chrétien et non chrétien pour arrêter le massacre et la destruction et arrêter l'exode des chrétiens de la région, qui a été le berceau du christianisme d’ou la bonne parole et l'amour se répandaient dans le monde Il a confirmé que l'Orient sans chrétiens serait dangereux non seulement pour l’Orient lui-même, mais pour le monde entier, rappelant le message envoyé par le général Michel Aoun à sa Sainteté le Pape Benoît XVI à l’occasion du Synode des évêques pour le Moyen-Orient en Octobre 2010, dans lequel il déclarait: « Le Christ nous a laissé son message et sa parole. Ne laissez pas l'injustice et l'obscurité ravager sa terre, le berceau de la chrétienté, et imaginer un seul instant l’Orient sans chrétiens. C'est alors que le mal triomphera dans le monde et invalidera l’acte de résurrection. L'univers sombrera alors dans un massacre sans précédent. Voila pourquoi je m’adresse à Votre Sainteté, au nom de ceux je représente sur cette terre où Jésus a marché, la conjurant d’adopter des résolutions qui laissent le flambeau allumé, la flamme vive et continue, un phare pour guider tous les orientaux, chrétiens et musulmans
Le documentaire a été ensuite diffusé suivi d’une table ronde où les participants ont discuté du contenu du film avec les conférenciers : M. Goasguen , Mgr Charbel Malouf et M. Patrick Karam .
Les conférenciers ont proposé de diffuser le documentaire en audience à l’Assemblé Nationale et au Sénat après l'introduction de quelques amendements pour apporter et montrer réellement ce qui se passe au Moyen Orient.

Dans son discours, le député M. Goasguen a rappelé son soutien à la juste cause pour défendre les chrétiens en Orient afin de protéger l’Europe, rappelant un peu l'infiltration de terroristes en France aujourd'hui.

Puis Mgr Maalouf a pris la parole pour confirmer la nécessité de maintenir la coexistence entre tous les Libanais de toutes les communautés et que l'extrémisme touche non seulement les chrétiens mais également les musulmans modérés.
Ensuite M. Patrick Karam, a expliqué les étapes de la création de la coordination « Chrétiens d’Orient en danger » regroupant des chrétiens et des musulmans, de partis politiques parfois opposés dans leurs pays. Il a rappelé le rôle de la CHREDO qui est de sensibiliser les français aux dangers qui les guettent si les chrétiens disparaissent de cette région du monde.
A la fin, un débat a eu lieu entre la salle et les conférenciers puis tous le monde a bu un verre de l'amitié Franco-libanaise.


Ajouter aux favoris - Nous contacter - Tous droits réservés @ Tayyar-Intishar 2015